Le Thym, une plante d’ici qui nous veut du bien

Bien connue en Europe occidentale, son nom lui vient du grec « thymos » qui signifie « fort », « viril » (on lui prête volontiers la vertu de donner du courage), elle est utilisée depuis l’Antiquité pour combattre de nombreux maux. Du temps des grecs et des romains, on la brûlait pour purifier l’intérieur des temples, ou on se plongeait dans des bains d’infusion avant de partir au combat. Chez les égyptiens, elle faisait partie du rituel d’embaumement et les Anciens l’employaient comme conservateur du gibier.
Avec de plus de 300 espèces différentes, la plus répandue étant le thym commun (Thymus vulgaris), elle est une des plantes aromatiques la plus utilisée en médecine naturelle pour ses principes antibactériens, antiseptiques et stimulants immunitaires.

En huiles essentielles: comment les différencier ?

 

Leur composition varie selon l’altitude, l’ensoleillement ou encore la nature du sol dont bénéficie la plante pour se développer. A chaque espèce ses propriétés spécifiques.


HE DE THYM A THYMOL : la plus répandue mais à utiliser avec beaucoup de précaution. On se limitera à la voie cutanée et toujours diluée dans une huile végétale (1 goutte d’HE pour 20 gouttes d’huile végétale) en application sur une dermatose ou sous la plante des pieds 2 à 3 fois par jour pour soigner une bronchite.


HE DE THYM A LINALOL : la mieux tolérée. Anti-infectieuse bronchopulmonaire : pour les maux de gorge, les
infections ORL ou intestinales, 3 gouttes dans une tasse d’eau chaude sucrée avec du miel ou 1 goutte sur un sucre ou une cuillère de miel 2 fois par jour jusqu’à amélioration. En cas de fatigue, 3 gouttes le long de la colonne vertébrale et /ou le plexus solaire 3 fois par jour pendant 3 semaines puis une pause d’au moins une semaine. Enfin en inhalation, elle dégage les voies nasales.


HE DE THYM A THUJANOL : beaucoup plus rare, on peut l’employer indifféremment par voie orale ou cutanée sur les mêmes principes que les 2 autres et pour les mêmes affections.
Point commun à observer : vigilance d’emploi avec les enfants et les femmes enceintes et pas d’utilisation prolongée.

Récolte et conservation pour les tisanes et la cuisine

 

Les sommités et les feuilles peuvent se récolter toute l’année pour parfumer les plats ou consommer des tisanes de thym frais, mais c’est en juin lorsqu’il est en pleine floraison et que ses feuilles exhalent le plus de parfum qu’il faut le cueillir pour le faire sécher en petits bouquets la tête en bas avant de le conserver toute l’année en bocaux de verre hermétiques.
On peut également le placer dès récolte au congélateur pour relever à la demande, sauces, gratin, viandes grillées ou ragoûts.

On le retrouve d’ailleurs,dans de nombreux plats en sauce, car c’est une plante qui facilite la digestion. Enfin, vous obtiendrez une merveilleuse huile aromatisée pour vos salades ou vos marinades, si vous en plongez quelques brins (accompagnés de romarin) dans une bouteille d’huile d’olive.

La tisane: antiseptiques, bactéricides et antivirales


 

La tisane de thym, marron, légèrement mordorée avec des nuances de vert, mélange d’amertume et de fraîcheur, a un parfum boisé.
Elle est tout particulièrement recommandée dans les états fébriles et grippaux, les infections intestinales et urinaires. On utilisera 10 g de thym frais ou 8 cuillères à café de thym séché que l’on infusera 10 mn dans 1 litre d’eau bouillante. On y ajoutera du citron et du miel pour en décupler les bienfaits.


QUELQUES ASTUCES : en lotion sur le visage, les propriétés antiseptiques et cicatrisantes vous aideront à estomper efficacement l’acné, les rougeurs ou les petites plaies. En gargarisme, lutte contre la sensibilité des gencives ou la mauvaise haleine.
 

Et pourquoi pas un brin de pharmacie sur le balcon

 

De culture assez facile, il suffit de le planter dans un bac exposé au soleil, rempli de terre légère, bien drainée et sans compost. Peu exigeant en eau, il craint l’humidité. Il n’y a plus qu’à se munir de ciseaux pour prélever quelques tiges vertes au gré des besoins et connaître la petite fierté d’affirmer à ses amis « c’est du thym de mon jardin » !
 

- NANTES - NIMES - GRENOBLE

- TOULOUSE - PARIS - MARSEILLE - AVIGNON PERPIGNAN - TOURS - LE MAN - CLERMONT-FERRAND - BEZIERS - TOULON - LILLE - MONTPELLIER - FRANCE