Le soleil, savoir s’en préserver !

Un astre dangereux

Le soleil est plus dangereux au zénith. Il est aussi très agressif lorsqu’il est réfléchi. Même sous un parasol, méfiez-vous des réflexions indirectes par le sol. Même derrière un pare-brise, vous n’êtes pas non plus protégé, car le verre n’arrête pas les
UVA. L’ensoleillement direct, sans nuages et sans vent, brûle le plus, mais les ciels voilés sont aussi à redouter, car 80 % des UV traversent les nuages. Si vous voyagez en pays étrangers, plus vous vous rapprochez en latitude de l’équateur, plus le soleil devient redoutable.

Temps d’exposition et protection solaire

Allez-y progressivement et modérément sans jamais vous laisser brûler. Les crèmes à haut indice de protection, même renouvelées, ne vous autorisent pas à rester plus de temps au soleil.

Choisissez des produits anti-UVB, UVA et IR, «résistants à l’eau» (ou water-resistant) et contenant des vitamines A, E et C (protégeant du vieillissement cutané).

Mettez un indice de protection (SPF) très élevé (indice de protection 60) si vous êtes roux ou blond, à peau claire. Attention au soleil pour les enfants jusqu’à 3 ans !

Enfants et soleil

L’enfant attrape des coups de soleil 2 fois plus vite qu’un adulte.
Il faut donc :
Exposez très peu le bébé, le matin tôt et le soir tard, lorsque le soleil est le plus doux possible. Choisissez une crème solaire avec un indice compris entre 40 et 60, et contenant des écrans minéraux, souvent appelés «écran spécifique enfant».
Dans la journée, même à l’ombre, où la réverbération des UV est tout aussi nocive, mettez-lui un t-shirt sombre, à maille très serrée, un chapeau et des lunettes de soleil, et protégez les parties dénudées de son corps avec une crème solaire.

Coup de soleil et insolation

Un coup de soleil est une brûlure du premier degré (c’est-à-dire une atteinte de la partie superficielle de votre peau). Appliquez-y une crème grasse pour brûlure (du type Biafine) et un linge frais, et n’oubliez pas de bien boire. Stoppez
toute exposition jusqu’à ce que la rougeur disparaisse. Si vous ressentez un «coup de chaleur», cela peut-être une insolation. Mal à la tête, des frissons et une température qui peut atteindre 40 °C.

Il vous faut beaucoup boire, car vous vous déshydratez. N’hésitez pas à prendre des bains. Dans les 24 à 48 heures suivantes, cela devrait aller mieux. Mais si la fièvre ne tombe pas et si la sensation de malaise persiste, il faut consulter un médecin.

- NANTES - NIMES - GRENOBLE

- TOULOUSE - PARIS - MARSEILLE - AVIGNON PERPIGNAN - TOURS - LE MAN - CLERMONT-FERRAND - BEZIERS - TOULON - LILLE - MONTPELLIER - FRANCE