L’orthographe, l’outil parfait pour bien écrire !

Dès les premières secondes de notre existence et souvent jusqu’aux dernières, elle est là, omniprésente à chaque instant de notre quotidien et sous toutes ses formes : la langue française représente notre identité, notre appartenance à un groupe, à une société. Et nous l’aimons. Sans le savoir et nous en rendre compte vraiment, nous l’aimons et nous en sommes même fiers. En veut pour preuve, le petit bonheur et le sourire qui apparaît spontanément sur nos visages lorsque nous voyageons à l’étranger et qu’au détour d’une rue nous percevons la musique émise par un de nos compatriotes. Petit plaisir de se sentir moins seul dans un pays qui n’est pas le nôtre et un lien facilité, presque irrépressible avec un inconnu. Pourtant, pour une large frange de la population, les rapports intimes entretenus avec elle, et plus particulièrement avec sa forme écrite, sont loin d’être un long fleuve tranquille, souffrant parfois de maltraitance et de désaffection.
 

De l'importance de l'orthographe

« L’orthographe participe de la vie sociale. » disait Bernard Pivot. Et il ne croyait certainement pas si bien dire. Son influence dans notre quotidien est partout, bien plus importante qu’il n’y paraît et parfois même là où on s’y attend le moins.

Côté pro

Les recruteurs sont de plus en plus attentifs aux candidatures qu’ils reçoivent et attendent des CV et des lettres de motivation sans faute car ils sont le reflet de la personnalité du demandeur d’emploi. Un candidat peu rigoureux dans sa rédaction risque de l’être également dans la pratique de son métier, et sera moins pris au sérieux. La rédaction LCI du 05/06/18 rapportait : « Il y a 2 à 3 fois plus de risques de se faire rejeter lors d’un recrutement à cause des fautes d’orthographe. Des fautes d’orthographe dans un CV ou une lettre de motivation peuvent vous faire éliminer d’office dans un processus de recrutement. » Et plus surprenant, quand on est en poste, là aussi on peut être rattrapé par quelques lacunes grammaticales. En effet, d’après Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, « des études menées auprès d’un grand nombre d’entreprises ont démontré que de simples fautes d’accord pouvaient avoir un impact sur les résultats financiers. »
 

Côté perso

Plus légèrement, mais à souligner tout de même, la présence de fautes dans les courriels échangés dans le cadre des sites de rencontres, serait un défaut souvent jugé rédhibitoire pour les futurs prétendants. Il faut néanmoins noter que cette tendance est plus marquée dans les catégories socioprofessionnelles élevées.

Prévenir les difficultés et se réconcilier avec la bête noire

La rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation sans faute peut vite devenir un véritable casse-tête chinois, un mauvais échange commercial écrit et les résultats s’en ressentent, une déclaration d’amour mal rédigée et on passe à côté de l’âme sœur ! Sans tomber dans l’hypercorrectisme, reprendre contact avec notre orthographe ne peut que nous être bénéfique. Le correcteur d’orthographe automatique atteint vite ses limites et parfois ne suffit pas à nous sortir du pétrin. Bonne nouvelle ! Véritable tabou il y a de cela encore quelques années, de plus en plus de moyens existent pour remédier aux petits (ou grands) manquements. Les applications et méthodes de perfectionnement fleurissent par dizaine pour s’adapter au niveau et au besoin de tout un chacun. L’orthographe devient un jeu et on retient mieux. A vous de trouver chaussure à votre pied. Et dans ce rapprochement avec notre langue si belle et si vivante, il ne faut surtout pas perdre de vue l’outil efficace qu’est la lecture. En jouant un peu avec elle on écrira : lire pour bien écrire. Et pour sourire, on dira « qu’un écrivain qui se livre, c’est un peu comme un canard qui se confie

 NANTES - NÎMES - GRENOBLE - LILLE - HAUTS-DE-FRANCE - BORDEAUX - TOULOUSE - PARIS - MARSEILLE - AVIGNON PERPIGNAN - TOURS - LE MAN - CLERMONT-FERRAND - BÉZIERS - TOULON - LILLE - MONTPELLIER - FRANCE